La Médecine Traditionnelle Chinoise (M.T.C.)

Les réponses qui suivent n’ont pas vocation à être exhaustives, mais simplement à appréhender de manière plus simplifiée les principes de base.

Comment ça marche ?

L’objectif de la MTC est de maintenir une harmonie, un équilibre entre le Yin, le Yang, et réguler la circulation du Qi et du sang qui circulent dans un maillage qui parcours l’intégralité du corps que l’on appelle les méridiens (Jing Luo).

Ils sont au nombre de 12 et sont tous reliés à un organe ou une entraille au sens MTC du terme (Zang/Fu), eux même associés à un élément. En plus de ces 12 méridiens principaux (bilatéraux soit 24 méridiens), on compte 8 méridiens particuliers : Qi Jing Ba Mai (dont le Jen MO et le Tou Mo qui possèdent leur propres points). L’ensemble de ces méridiens compte 365 points d’acupuncture + les points hors méridiens. Bien que certains affirment le contraire leur existence a été prouvée scientifiquement (Article de lifecoachcode,  Article Healtcmi)

Pour maintenir cet équilibre, la Médecine Traditionnelle Chinoise s’appuie sur 5 piliers (5 outils) :

 

  • Le massage traditionnel chinois
  • L’acupuncture traditionnelle chinoise
  • La diététique traditionnelle chinoise
  • La Pharmacopée traditionnelle chinoise (plantes médicinales)
  • Le Qi Gong (exercices énergétiques)

Quels sont les outils ?

Le massage traditionnel chinois : TUI NA AN MO

Tui signifie « pousser », Na : « saisir », An : « presser » et Mo : « frotter » d’où découle différentes techniques (plus d’une centaine) permettant d’exercer une pression, une mobilisation dans le but d’harmoniser la circulation de l’énergie, en débloquant la circulation dans les méridiens et en la stimulant. On peut également grâce à ces techniques déstresser le muscle, mobiliser les articulations et accroître la résistance du corps face aux différents désordres (appelé Pervers en médecine traditionnelle chinoise), améliorer la vitalité et détendre le mental.

Pour se faire, on utilise les Méridiens Tendino-musculaires qui parcourent l’intégralité du corps en recouvrant et protégeant les méridiens principaux.

C’est cela qui différencie le massage traditionnel chinois des différents massages occidentaux. Ce n’est pas un massage doux, il se rapprocherait plus des massages dynamiques type Deep Tissue Massage.

Cet outil ne peut pas être utilisé sur des fractures ou blessures ouvertes, en revanche, il conviendra parfaitement aux troubles musculaires, articulaires, digestifs, respiratoires et émotionnels.

Historiquement, la pudeur des chinois faisait qu’il se pratiquait habillé à travers des vêtements amples.

Associé au massage Tui Na, la digitoponcture ou acupressure ou encore acupuncture sans aiguilles (Zhi Ya An Mo) agit quant à elle sur les points d’acupuncture par stimulation manuelle. Ce qui en fait un soin idéal pour les enfants par exemple

A noter qu’une attention particulière sera portée sur une personne atteinte d’un cancer, de diabète ou une femme enceinte.

L’acupuncture traditionnelle chinoise : Zhen Jiu

      

Technique certainement la plus populaire et la plus utilisée en médecine traditionnelle chinoise, elle est reconnue patrimoine culturel immatériel par l’Unesco depuis 2010. Son objectif est le même que le Tui Na mais son efficacité est améliorée par l’insertion d’aiguille (plus fine qu’une aiguille à coudre) directement dans les points d’acupuncture, elle agit donc directement sur l’énergie (Qi) et le sang qui parcourent ces méridiens.

L’OMS en reconnait les bienfaits et liste les maladies soignables par l’acupuncture.

Parfois décriée comme ayant un effet placebo, son action a été prouvée scientifiquement (article du Figaro).

De nos jours, l’acupuncture traditionnelle chinoise doit se pratiquer avec du matériel stérile, à usage unique et dans des conditions d’hygiène irréprochables.

On ne pratiquera pas cet art sur des enfants de moins de 7-8 ans, des personnes affaiblies (personnes très âgées par exemple) et des femmes enceintes.

Le Qi gong : Travail du Souffle

   

Le QI GONG est un art traditionnel assimilable à une gymnastique énergétique dont l’objectif est de maintenir la bonne santé.

Grâce à un travail de l'esprit, de la respiration et de la posture, le QI GONG aide à entrer dans un état de relaxation, de paix et de vide intérieur, d'oubli de soi.
Le QI GONG nourrit l'énergie vitale et lui permet de circuler à l'intérieur de votre corps selon l'harmonie naturelle par la pratique de mouvements doux et lents et la maitrise de son souffle.

Cet art est particulièrement recommandé aux personnes présentant des troubles liés au stress, anxiété, dépression, mais également atteintes de maladie grave (cancer par exemple).

La diététique traditionnelle chinoise

   

Partant du postulat que « nous sommes ce que nous mangeons », l’aliment fourni une énergie qui doit répondre à nos besoins, c’est la notion récente en occident d’alicament (aliment – médicament). En effet, selon la médecine traditionnelle chinoise, l’aliment possèdent des propriétés qui entraînent différentes actions sur notre corps, en excès ou en manque, elles ne lui permettent plus de lutter contre les Pervers ou de renforcer l’organisme.

La diététique traditionnelle chinoise considère l’aliment sous différents aspects : sa provenance, son mode de préparation, le contexte de son utilisation, sa couleur, sa forme, sa nature et sa saveur.

Lao Tseu a dit : « S’alimenter c’est la vie, celui qui ne sait pas manger ne sait pas vive ».

La pharmacopée traditionnelle chinoise : Zhong Yao

   

En chine, c'est l’outil le plus utilisé et le plus efficace de la Médecine Traditionnelle Chinoise.

Les herbes et substances médicinales constituent un véritable trésor national.

Le traitement des maladies à base de plantes est pratiqué depuis plusieurs millénaires tant en préventif qu’en curatif.

Il englobe des milliers de produits appartenant aux trois règnes : végétal, animal et minéral, afin de permettre une thérapeutique fine et pointue.

Une prescription est une combinaison de plusieurs plantes. On peut donc adapter le traitement au cas par cas.

Les "accessoires"

Enfin à ces 5 outils, on ajoute des « accessoires » tels que la moxibustion, qui consiste à faire chauffer des points d’acupuncture avec un bâtonnet d’armoise séchée, les ventouses (fixe, baladeuse ou flash cupping), la lampe Wei Qi (lampes contenant une plaque de 33 minéraux permettant « d’entrée en résonnance » avec les minéraux contenus dans notre corps – magnésium, calcium, fer…dans le but de stimuler notre énergie), l’électrostimulation à l’aide de courant de très faible intensité, le Marteau Fleur de Prunier (M.F.P.)

Contactez moi

Je m'efforcerai de vous répondre dans les 24h

0 644 682 682

Laissez un message avec vos coordonnées

mattis Phasellus quis, mi, accumsan pulvinar Praesent neque. adipiscing